La Fondation Antenna œuvre depuis trente ans à améliorer la vie des populations des pays en voie de développement. Comment s’y prend-elle et dans quels domaines est-elle spécifiquement active?

Antenna est une fondation suisse à but non lucratif, basée à Genève, engagée dans la recherche scientifique et la diffusion de solutions technologiques et médicales.

Nos solutions se veulent économiques pour répondre aux besoins essentiels des communautés les plus démunies tels que l’agroécologie, l’alimentation, la médecine traditionnelle, l’eau potable et l’éclairage.

Grâce à un réseau de partenaires, incluant des universités, des organisations à but non lucratif et des entreprises privées, nous apportons des biens et des services vitaux aux populations dans le besoin dans une trentaine de pays.

Vous qui êtes sur le terrain, est-ce toujours difficile d’assurer un accès à l’eau potable aux différentes populations rurales mais aussi aux institutions publiques telles que les écoles et les hôpitaux?

Malheureusement, oui. Aujourd’hui, en 2019, 783 millions de personnes n’y ont toujours pas accès. Ce manque d’eau propre cause tous les ans, près d’un million de décès.

Ces morts apparaissent d’autant plus injustes lorsque l’on sait que la seule adjonction de chlore permet d’éliminer 99,9% des micro-organismes pathogènes présents dans l’eau et évite sa recontamination.

Le chlore est en effet une solution simple d’utilisation et abordable économiquement. Mais pour des raisons de logistique et de coût, le chlore est rarement disponible dans les zones isolées. Votre système WATA se base justement sur cet élément et a permis de donner un accès à l’eau potable à des millions de personnes. Comment fonctionne ce dispositif réputé simple?

Développée au début des années 2000, la technologie WATA d’Antenna permet de produire localement de l’hypochlorite de sodium avec uniquement de l’eau, du sel et de l’électricité.

Elle se base sur un procédé simple d’électrolyse qui transforme de l’eau salée en une solution de chlore actif. Une fois produit, le chlore peut être utilisé pour traiter l’eau de boisson mais aussi pour désinfecter les plaies, les objets ou les surfaces.

Un appareil WATA est simple et sûr à manipuler et peut fonctionner avec de faibles quantités d’eau, de sel et de l’énergie solaire. Nous avons par ailleurs reçu le label Efficient Solution de Solar Impulse pour cette technologie.

Pour quelles régions, cette technologie est-elle particulièrement adaptée?

Elle s’adresse aux régions où il n’existe pas de réseau de distribution d’eau potable ni de relais d’approvisionnement en chlore de qualité. 

Avec nos appareils WATA, nous parvenons à produire 60 litres de chlore actif en quatre heures et demie, ce qui permet de traiter jusqu’à 240 000 litres d’eau à un coût ne dépassant pas les 5 centimes par 1000 litres. Ainsi, nous pouvons fournir de l’eau potable à des villages, écoles, centres de santé et camps de réfugiés.

Forte de cette technologie WATA, comment vous y prenez-vous pour diffuser les méthodes de traitement de l’eau à grande échelle?

Depuis 2010, Antenna a lancé, avec le soutien de la Direction du Développement et de la Coopération suisse (DDC) et de l’organisation hollandaise, Aqua for All, le programme «Scaling up Safe Water», qui vise à contribuer à la réalisation progressive du Droit Humain à l’Eau en s’associant à des entreprises sociales en Asie et en Afrique pour délivrer des solutions et des services favorisant l’accès à l’eau potable pour tous.

Ce projet en est maintenant à sa deuxième phase de développement et soutient six entreprises sociales en Inde, Népal, Cambodge, Pakistan, Guinée-Conakry et Burkina Faso.

Nous veillons également à promouvoir ce droit à l’eau au sein du secteur public afin que soit améliorée la compréhension de l’accès à l’eau potable pour tous.

En savoir plus:

Fondation Antenna